Chapelle Sainte-Anne, 13200 Arles

du 6 février au 4 mars 2017 de 14h à 18h

Lignes de Vie

Résidence d’installation in-situ au cœur de la Chapelle Sainte-Anne.

Pour voir en image les traces de cette résidence , n’hésitez pas à consulter le catalogue ci-dessus,

ou à le télécharger en faisant clic droit puis « enregistrer le lien sous… » sur le lien ci-dessous. Bonne lecture!

Lignes de Vie… Le livre

Présentation des Artistes

Medhi Moutashar, artiste Arlésien et grand maître de l’abstraction géométrique.

Il est né en 1943 à Al-Hilla, Irak. En 1967, après des études à l’Académie Supérieure des Beaux-Arts de Bagdad, il se rend à Paris pour rentrer à l’atelier de Gustave Singier à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts. Il en ressortira diplômé en 1970. Son mode d’expression est dès lors ancré dans l’abstraction géométrique. Très vite, il exposera aussi bien à Bagdad, en 1969 au Centre Culturel Français, qu’à Paris, en 1969 également, au Centre d’Accueil aux étudiants du Proche-Orient, mais aussi dans les pays nordiques.
Il a enseigné à l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, a également participé à de grands projets d’architecture, notamment une intervention autour du Bâtiment du Conseil des Ministres de Bagdad.

Son œuvre met principalement en scène le concept du carré et sa grammaire. Mehdi Moutashar situe son travail entre «Les arts de l’Islam et les arts géométriques occidentaux». Il a exposé plusieurs fois avec François Morellet dont une en 2010 à l’institut des cultures de l’islam avec lequel une profonde amitié les liera tout au long de sa vie. Il expose en ce moment au Palais du Tau à Reims et au Barhein. Mehdi vit et travaille à Arles. Il est représenté par la Galerie Denise René, la Galerie AL/MA et la Galerie Deleuze-Rochetin.

Il fait également parti de nombreuses collections publiques et privées. C’est un honneur de l’avoir parmi nous!

 

Kiki Tonnerre, duo d’artistes Arlésiens eux aussi.

Entre design, graphisme et installation

www.kikitonnerre.com

Le collectif Kiki Tonnerre c’est qui ?

A sa tête, deux artistes complémentaires qui depuis 2010 travaillent ensemble, Gabriel Pollet et Julie Conan. Ce duo s’ouvre sur tous les domaines et s’appuie sur de nombreux savoir-faire. Le design, le dessin, la peinture ou bien encore la musique, le graphisme, les installations se mêlent. Créations artistiques, expositions… de nombreux projets voient le jour quotidiennement au sein de leur atelier Arlésien.

Leur dernière exposition: Avis de tempête Marcher sur, marcher sous, marcher avec, marcher dans une tempête…

Grâce au traitement stylisé des nuages par superposition, les ondes créées telles des courbes de niveau deviennent l’expression symbolique du Temps, notamment pour ce projet l’opposition du Temps de la Terre à celui des Hommes.Cette construction peut se voir comme une passerelle entre ces deux mondes.

Nous voulions donner sous la forme d’une installation, une interprétation de l’esprit de cette dualité. Car derrière cette apparente légèreté se cache l’affrontement de ces deux forces.

En changeant l’échelle du réel par la miniaturisation la contrainte verticale s’efface. Immuablement mécanique, invariablement systémique cette servitude se perçoit comme l’expression des échanges qui régissent notre monde. Notre but était de créer une immersion en trois dimensions, faite de suspension, de constructivisme, de légèreté, de rêve et donc de questions.

Amaral & Barthes duo d’artistes Marseillais.

Installation numérique et cinétique.

www.barthesamaral.com

Après 15 ans d’activité dans l’industrie, Audrey Barthes (franco-américaine) et Michel Amaral (franco-portugais) se consacrent exclusivement à leur pratique artistique lorsque leur collaboration débute par hasard en 2013 dans la « chambre bleue, claire » d’un hôpital.

Leurs recherches artistiques d’abord centrées sur l’image et la représentation se sont rapidement élargies à d’autres médiums. Dès 2014, leurs œuvres (photo, vidéo, installations numériques cinétiques) sont sélectionnées et primées dans de nombreux festivals nationaux et internationaux de photo, d’art vidéo et d’art contemporain.

 

Démarche

Poser des idées sur de la matière

« Au départ, il y a une idée. Un sujet qui nous tient à cœur, qui souvent nous obsède ou à propos duquel nous avons besoin de parler. Ensuite va s’imposer le choix du médium dont la forme nous semble la plus pertinente pour servir ce propos : photographie, vidéo, installations, œuvres numériques et interactives…

Nous traitons principalement de sujets sociaux, économiques ou politiques, parfois philosophiques mais toujours en relation avec le monde dans lequel nous vivons.

Nous cherchons à questionner le spectateur, à l’impliquer. C’est ce qui nous conduit souvent à la création d’œuvres interactives ou immersives mais c’est aussi ce qui nous guide en permanence dans notre recherche pour créer des œuvres qui surprennent.

Que ce soit par la forme, les matières ou les techniques employées : nous aimons bousculer les idées ! »

Leroux Fabrice artiste multi-médium vivant à Mas Thibert.

Entre photographie, vidéo et installation.

 fabriceleroux.com

Voici un texte de lui que j’aime beaucoup.

Pourquoi je crée?

Parce que cela me permet de dire sans dire

Parce que je suis un chercheur de poésie

Parce que je ne veux pas baisser les yeux

Parce que je ne veux pas vous donner de leçons

Parce qu’il n’y a pas de vérité

Parce que c’est une obsession

Parce que j’ai encore tant à apprendre

Parce que cela me protège et me rend perméable

Parce que cela me permet de vous rencontrer.

J’ai vu des failles, des fragilités, des peurs, des ouvertures, des forces

L’Humain tout en contradiction, sublime et exaspérant

Révélateurs, du négatif au développement, de l’ombre à la lumière

Agrandissement du champ des possibles

 

 

 

A.I.L.O se prononce hello.
Atelier d’Immersion Lumineuse et Optique
Interaction entre lumière et sculpture.

Bonjour, premier mot pour initier la rencontre.

C’est comme ramener ce travail à un acte très simple mais à la fois essentiel. Comme le simple fait de dire bonjour à la personne en face de nous. Entité créée en 2015 par Anna-Eva, artiste plasticienne depuis plus de dix ans, vivant à Mas Thibert (13). Lors d’installations faites pour l’espace urbain, elle se rend compte de l’impact du soleil sur ces œuvres. Depuis, elle ne cesse de prolonger cette interaction entre les éléments et/ou les espaces où elle expose. Travail immersif ou interactif, c’est un dialogue entre l’œuvre et le spectateur qui est proposé.  Entre procédés numériques et analogiques, tout part de la ligne. Lignes épurées pour  se  concentrer  sur  l’essence des œuvres. Expérience sensorielle et visuelle. Entité créatrice dédié à  cette recherche sur la lumière qui représente un absolu, un rêve, une envie.

« Light Construction » Prix Icart 2017
Exposition collective Prix Icart / Artistique Rezo, janvier 2017. Centre Artasia 75001 Paris

 

Tous ensemble nous sommes partis de la ligne, élément graphique qui peut être vu comme une main tendue, que ce soit vers le spectateur où entre nos cinq univers, réunis comme les cinq doigts de la main pour offrir un art fin, sensible et mouvant en utilisant la sculpture, l’installation et les technologies numériques.